Adolescent(e)s

L’adolescence est avant tout une période de changement tant sur le plan physique que psychologique, comprenant un ensemble d’enjeux qui en fait une période à risque. La manière dont l’adolescent gère cette période est révélatrice de la qualité des éléments intériorisés tout au long de l’enfance.

Etat de transition entre l’enfance et l’âge adulte, l’adolescence –crise féconde –  a lieu autour de deux processus qui se confrontent : la puberté et le pubertaire. L’adolescent( e) est pris dans un paradoxe où, d’un côté, il(elle) recherche une indépendance et une autonomie psychique, et de l’autre côté, il (elle) se confronte à son incapacité à répondre à ses exigences.

Il(elle) se voit ainsi confronté à deux angoisses : la peur d’être dépendant s’il fait l’objet de l’attention d’autrui et la peur d’être abandonné si personne ne s’occupe de lui. C’est de ce paradoxe relationnel que naît le conflit psychique, source de souffrances : comment vivre ces liens en gardant la bonne distance relationnelle ?

Aussi, vécus traumatiques, dépendance à l’environnement, absence de repères identitaires étayants, ne permettront pas une souplesse, une résilience, du fonctionnement psychique nécessaire à l’adaptation et au dépassement des conflits qui se présentent. L’adolescent peut ressentir un mal être profond et c’est souvent aux parent(s) qu’ils adressent cette souffrance par le repli sur soi et l’isolement, l’agressivité, l’anorexie mentale, la boulimie, les conduites dangereuses et/ou violentes, la consommations de substance illicite, alcool, etc. 

Que la demande de prise en charge psychologique viennent de l’adolescent( e) ou des parents, cette dernière ne se fera pas sans l’accord d’une des deux parties. Nous évaluerons avec l’adolescent( e) concerné( e)  la situation qu’il(elle) présente et ensemble, nous essayerons de proposer le soutien et l’accompagnement salvateur nécessaire à la continuité de son bon développement.

Adultes

La vie peut être jalonnée d’épreuves, d’événements violents subis, de changements plus ou moins brutaux, de difficultés personnelles ou professionnelles suite auxquelles ou durant lesquelles on ne peut plus avancer comme on le souhaiterait. La souffrance psychique peut alors se présenter sous différents formes, les symptômes (tristesse; anxiété; angoisse; troubles du sommeil; troubles de l’alimentation;douleurs somatiques inexpliquées; etc.) nous indiquant le déséquilibre existant psychique et/ou physique.

Adresser votre souffrance et/ou vos difficultés à un(e) psychologue à n’importe quel âge de votre vie d’adulte va vous permettre de bénéficier d’un accompagnement psychologique qui participera à améliorer votre quotidien en vous offrant tout d’abord un espace de parole, d’écoute bienveillante, neutre et sans jugement mais aussi un travail de restructuration pour une meilleure compréhension de vous-même et de votre environnement.

L’objectif de la/du psychologue sera de vous soutenir dans le travail de mise en sens de vos difficultés et de vous aider à trouver vos propres réponses. Il est question de vous accompagner vers un mieux-être face aux problématiques que vous rencontrez pour les dépasser, notamment en vous aidant à retrouver vos ressources personnelles.